Vous êtes ici : Accueil | comptes-rendus | Philo-Sorgues du 18 mai : "Faut-il respecter la nature ?" (compte-rendu)

Philo-Sorgues du 18 mai : "Faut-il respecter la nature ?" (compte-rendu)

Société littéraire de Sorgues

Fondée le 1 avril 1832 par Jean Joseph Ducrès

«  Faut-il respecter la nature ? »

Dans le cadre des soirées Philo-Sorgues, organisées par la Société Littéraire, Pierre Pasquini, professeur agrégé de philosophie, nous a entretenus, le vendredi 18 mai de l’attitude de l’homme vis-à-vis de la nature. La seule préoccupation de nos ancêtres les plus lointains a été d’essayer de s’insérer le plus confortablement possible dans leur environnement. Celui-ci résultant des actions de forces diverses autour desquelles se forgèrent récits et légendes (fées, lutins …). Les philosophes grecs non contents d’observer leur environnement, s’efforcèrent d’en découvrir les principes de fonctionnement. De multiples divinités furent jugées responsables des phénomènes naturels. Assez rapidement se fit jour l’opposition entre les lois sociales visant à assurer une égalité entre les individus et les lois de la nature consacrant la domination des plus forts. On rechercha alors une constitution susceptible de donner à chacun la possibilité d’accomplir sa finalité sans perturber l’harmonie du Cosmos. Plus récemment, l’avènement des monothéismes balaya les divinités antiques. Simultanément, les progrès des sciences et des techniques amenèrent à voir dans la nature une matière première exploitable au bénéfice de l’humanité. L’extraordinaire puissance des techniques conduisit à l’irréversible : épuisement des ressources, dégradation de l’environnement, atteinte à la biodiversité. L’humanité se doit donc, pour conserver sa place dans la nature, d’en respecter les lois. Cette démarche a conduit, par exemple, à la création de structures diverses, telles les parcs nationaux ou les réserves de biosphère.

Sorgues, le 22 mai 2011