Vous êtes ici : Accueil | programme | Philo-Sorgues : programme 2015-2016

Philo-Sorgues : programme 2015-2016

Aux marges du sérieux : le jeu et le rire.

Vendredi 16 octobre. L’intérêt du jeu.

Il y a des jeux de toutes sortes, à tel point qu’on peut avoir du mal à leur trouver une caractéristique commune. Cela n’empêche pas les enfants et les adultes de jouer, chacun à leur manière. Quand on joue, on sait que ce n’est pas « pour de vrai », et pourtant on s’y donne entièrement, au point d’en faire parfois l’activité la plus importante. Alors, au fond, quel est l’intérêt du jeu ?

 

Vendredi 13 novembre. Ce que le rire métamorphose.

Un éclat de rire. L’expression dit bien la fonction explosive du rire face au réel, et son caractère insupportable pour ceux qui ne veulent pas que l’on y touche. S’il faut se dépêcher de rire pour éviter de pleurer, dit-on parfois, on a pourtant souvent, et volontiers « envie de rire ». Cette envie viendrait-elle du pouvoir qu’à le rire de métamorphoser le réel ?

Ciné philo vendredi 11 décembre

Les aventures de Rabbi Jacob (1973), de Gérard Oury, avec Louis de Funès.

Dans un rôle antipathique, le génial Louis de Funès parvient à nous rendre attachant un homme qui découvre peu à peu la culture de ceux qu’il rejette par ignorance. Victor Pivert devient Rabbi Jacob dans un scénario ciselé qui s’impose comme une référence du genre comique, avec des séquences d’anthologie, mais que l’on a pu juger sans profondeur. Ce film serait superficiel ? Vous voulez rire…

Vendredi 15 janvier. Les arts de l’Afrique.

Dialogue avec Madame Liliane Meffre autour de Carl Einstein et de l’art africain.

Une première séance, en 2014, nous  avait permis de découvrir la richesse de l’œuvre pionnière de Carl Einstein. La publication - pour le centenaire de la parution en 1915 du texte fondateur sur l’art africain Negerplastik (La sculpture nègre) - de l’ensemble des écrits de cet auteur sur les arts de l’Afrique , traduits et présentés par Liliane Meffre, avec  notes établies par Jean-Louis Paudrat, sera l’occasion d’explorer la spécificité de ces arts, leur apport à la modernité ainsi que le rôle  essentiel que joua  Carl Einstein  pour la compréhension et la reconnaissance de ces arts extra-occidentaux.    

Liliane Meffre est professeur des Universités, germaniste et historienne de l’art .

Aux marges de la civilisation : Barbarie et pauvreté.

Vendredi 19 février. Barbares et civilisés.

Les barbares sont, depuis le début, de l’autre côté des frontières, géographiques et culturelles. C’est à cela qu’on les reconnait. Ils ne sont pas seulement différents, ils sont inquiétants, aussi, parce que proches malgré toutes leurs différences. On peut, selon certains, prendre en compte cette différence de façon positive, mais on peut aussi craindre les « invasions barbares ». Mais alors que marque le partage entre barbares et civilisés ?

Ciné philo vendredi 4 mars.

Nebraska (2014) de Alexander Payne, avec Bruce Dern et Will Forte.

Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain. Sa famille y voit le début d’une démence sénile mais un de ses fils décide finalement de l’accompagner. Ce qui se joue, dans ce voyage drôle et attachant, n’a rien de dérisoire et le gain, une fois de plus, n’est pas là où on l’imagine.

Les rencontres de Philo Sorgues vont de nouveau s’attacher à mener une réflexion à la fois rigoureuse et accessible, avec l’aide des classiques et des contemporains. La philosophie peut être un moyen de comprendre un peu mieux le temps présent, et de s’y situer, et les rencontres n’ont d’autre ambition que d’y contribuer.

Les séances du second semestre se poursuivront sur le thème des « marges de la civilisation », le Vendredi 18 mars (Les deux visages de la pauvreté). Elles aborderont ensuite les « marges du réel » le vendredi 8 avril (L’avenir des illusions) et le vendredi 20 mai (Les causes de l’inquiétude).